Dans le conflit de souveraineté qui l'oppose à la France, le Gouvernement Mexicain décide en 1906 d'installer sur Clipperton une garnison de militaires avec leurs familles. Le ravitaillement en vivres et les relèves d'équipage se font régulièrement jusqu'à ce que la révolution mexicaine et la grande guerre les plongent dans l'oubli. En mai 1915, la situation est désespérée. Le capitaine Arnaud y Vignon, décide de partir avec trois hommes valides sur une embarcation de fortune, laissant femmes et enfants sous la protection du soldat Alvarez. Encore en vue de l'île, le capitaine et ses hommes chavirent et périssent noyés. À terre, Alvarez pris de folie, se proclame "roi de Clipperton", abuse des femmes et fait régner la terreur. Une nuit, deux femmes révoltées l'assassinent à coups de marteau. Le lendemain, le hasard mène aux abords de l'île le croiseur américain Yorktown qui recueille les survivantes le 18 juillet 1917. Clipperton est parfois nommée "l'île des oubliés".